Dites « Adieu » à vos mémoires... et « Bonjour » à cet enfer...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kurae Weiss

Kurae Weiss

Masculin Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 06/03/2009

Votre personnage
Âge: 21 ans
Côté coeur: Les plantes
Syndrome: Aucun, c'est un jardinier

Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Empty
MessageSujet: Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]   Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Icon_minitimeDim 8 Mar - 21:53

Quoi de mieux qu’un parc rempli de végétaux pour un jardinier fanatique des plantes ?

Kurae qui venait d’arriver depuis peu, quelques jours à peine, quasiment même pas une semaine, avait enfin découvert son lieu de travail, enfin non, chaque jour il le redécouvrait. Comme la serre de son « père » qui donnait l’impression de changer chaque jour et non pas chaque saison comme certains auraient put penser. Et pour quelle raison ? Juste à cause que chaque jour de nouvelles plantes apparaissaient, disparaissaient, changeaient, se transformaient, tout le temps. Chaque matin était comme un moment magique et merveilleux pour le jeune garçon. Mais lorsqu’il avait grandit, et que son « père » était mort, il avait du vendre la serre et encore maintenant il le regrettait. Sauf qu’à présent, cet endroit que l’on nommait « parc » changeait tout.

Le jeune homme aux lunettes avait vraiment l’impression de retrouver son ancien chez lui et était vraiment heureux de travailler dans ce manoir aux côtés des plantes. Surtout que cela allait enfin lui permettre de pouvoir tester tous les poisons qu’ils n’avaient jamais put expérimenter. A cette pensée il toucha délicatement une rose…S’il commençait dès maintenant à faire ces petits tests, ce ferait-il réprimander par son patron… ? Allez savoir, il ne l’avait vut que rarement, voir même quasiment jamais. Un sourire s’afficha sur les lèvres de Kurae lorsqu’il s’aperçut qu’il y avait les roses qu’il appréciait tant. Celle de la même couleur que le sang. A présent, cela lui rappelait un autre souvenir, celui de son premier meurtre, qu’il ne regrettera jamais.

Lorsqu’il aperçut encore quelques gouttes sur des pétales de fleurs, il vint à se souvenir que ce matin il c’était réveillé très tôt. Dès à présent il pouvait se mettre au travail, alors que le soleil était levé depuis très peu de temps et il en était très heureux. Portant un costume tout de noir, a part la chemise blanche, on aurait put croire qu’il allait à un enterrement alors que c’était juste ses habits naturels…Il portait toujours ses éternels lunettes qui ne l’avait jamais dérangé…Justement qui l’avaient toujours aidé.

Marchant dans tout le parc, il commença enfin à se mettre au travail, observant un arbre pour voir comment il allait. Apparemment tout allait bien, alors il en était heureux. Et puis il alla vérifier toutes les autres plantes, ce qui logiquement allait lui prendre un temps fou. Ainsi, lorsqu’il en eut finit avec un écorcia qui n’était pas au mieux de sa forme, il décida de faire une pause et retourna vers les roses rouges foncés… Sauf qu’il y avait déjà quelqu’un, et comme il venait tout juste d’arriver au manoir, Kurae ne connaissait personne, ainsi, il s’approcha avec son sourire, qui contrairement à ce qu’on pouvait penser était faux et dit.


- Bonjour, vous aussi vous appréciez les fleurs… ?

[Duuu, mon imagination à l'air de s'être barrer.... Désolé pour le minuscule post moche T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Wyllnusky
.
.
Mélina Wyllnusky

Féminin Nombre de messages : 139
Age : 28
Date d'inscription : 05/10/2008

Votre personnage
Âge: 19 ans il semblerait...
Côté coeur: Célibataire
Syndrome: de la peur

Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Empty
MessageSujet: Re: Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]   Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Icon_minitimeSam 14 Mar - 11:25

[Hj : (Eh comme prévu ^^) Et ton post n’est pas moche du tout ! Il faut voir le bon côté des choses =) par contre tu vas voir le miens XD en plus tu m’as donné tant d’inspi ! *o* je vais pouvoir m’amuser avec ma perso, niark ! ]


La nuit était tombée bien vite sur le manoir. Mélina ne l’avait pas vue venir…mais comme ses temps ci elle était souvent dans ses pensées, peut-être n’avait-elle simplement pas fait attention. Néanmoins, en ces lieux, tout lui paraissait sombre et lugubre, autant le jour que la nuit. La différence entre les deux ? L’obscurité peut-être… qui lui faisait perdre la tête. Effectivement, elle avait remarqué que son comportement avait changé, oui ça elle ne l’avait pas niée, même si elle essaie de garder un minimum un esprit clair, ce qu’elle n’arrivait pas toujours à faire ; mais surtout, la nuit lui procurait bien des défauts… visuel. Elle avait désormais peur de chercher à voir ce qu’il y avait dans un coin sombre, car elle ne voyait que ce qu’elle ne voulait pas voir. Alors cette nuit là… pour dormir…

Elle était dans sa chambre, rentrée bien avant tout le monde sûrement, elle était debout devant la fenêtre et regardait l’ombre des arbres, qui ne se distinguait pas bien de l’obscurité. Son regard se leva et elle put apercevoir le croissant de lune qui n’éclairait que très peu, mais ses yeux s’étant désormais habitué à l’obscurité, il ne lui était pas nécessaire d’avoir la lueur de la lune.
Mélina se décala de la fenêtre. Elle avait toujours autant de question lorsqu’elle restait seule. Elle n’avait que ça en tête… Comment avait-elle fait pour en arriver là ? Est-ce que ce manoir était mieux que chez elle ? Elle n’en était plus sur… elle n’était plus sur de rien. Car ici, dans ce manoir, dans cette chambre… elle revoyait tout ce qu’elle souhaitait oublier. Et même si dans sa cellule, qui lui servait de chambre, c’était l’enfer, le temps qu’elle était seule, elle ne pouvait pas voir leur tête. Elle pouvait alors leur faire face ! Comment avait-elle perdue cette facette d’elle-même ? Avec un simple allé pour ce manoir ? Elle n’avait que des questions… et n’avait aucunes réponses… Que des hypothèses étaient sur son chemin.

La nuit était mouvementée. Elle s’était enfin couchée, mais n’avait réussit à dormir que trois heures. L’aube perçait déjà la nuit et traversait la fenêtre où les volets étaient encore ouverts. Mélina se releva alors, après une intense admiration pour les rayons de la lumière qui traversait la pièce sombre. Elle se demanda ce qu’elle pourrait faire… et avait-elle le droit de sortir et de rentrer à l’heure qu’elle voulait ? C’état encore une question à laquelle il n’y avait pas de réponse. En effet, personne lui avait dit les règles de ce manoir… mais… y en avait-il ?
Elle secoua sa tête. Elle se leva et s’habilla d’un jean noir quelque peu troué, d’un débardeur bordeau puis d’un pull en col bateau marron foncé. Elle ne prit pas la peine de prendre une écharpe ou quoique se soit d’autre. Elle partit donc dans cette tenue, même si le temps était bien frais dehors…

Elle parcourra bien des lieux, où rien ne l’intéressa vraiment. La jeune femme cherchait plutôt quelque chose à dessiner… oui dessiner… cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas fait. Combien déjà ? Elle ne s’en souvenait plus. Il fallait donc trouver quelque chose qui attire son œil, sinon cela n’en vaut pas la peine…
Elle se retrouva dans un…jardin ? Y avait-il une possibilité pour qu’elle se retrouve dans un jardin, alors qu’il y a quelques minutes elle était dans des endroits bien sombre et lugubre ? Et avait-elle le droit de s’y promener ? Remarque… elle n’y avait trouvé aucun panneau l’interdisant. Mais elle ne pensait pas que ce manoir avait de quelconques règles. Cela ne faisait pas longtemps qu’elle était là, soit, mais ils étaient libre de faire ce qu’ils souhaitaient… ce qui lui paraissait bizarre. Simple point de vue.

Cet endroit était donc tel un parc, mais il y avait beaucoup de fleur et d’arbre. Avant de se diriger vers une fleur qui l’attirait, elle regarda les alentours. Il n’y avait personne. Cet endroit était-il définitivement vide ? Ou était-ce elle qui se croyait seule ? Difficile à dire. Elle se dirigea donc vers cette fleur… c’était une rose. Ca couleur était rouge comme le sang, et ses épines…terriblement piquante. En effet son doigt s’était trop attardé sur l’une d’elle, seule une petite contraction au niveau du visage se fit voir. Et lorsqu’elle voulut toucher la rose, elle ne put que l’effleurer. Elle était en pleine pensée, n’entendant même pas que quelqu’un approchait… jusqu’à ce qu’il se mette à parler.

Elle ne tourna pas sa tête, du moins, pas dans l’immédiat. Elle souhaitait représenter cette fleur, tel un croquis… ou elle pourrait par la suite le soigner pour que ce croquis devienne art. Après quelques minutes d’étourderie, un mot sortit de sa bouche, un seul.

« Je… »

Elle souhaitait faire part de son incompétence total sur les fleurs. Elle savait bien entendu que c’était une rose, mais comment différencié toute ses roses ? Ont-elles justement un nom bien défini ? Dans tout les cas, elle ne finit pas sa phrase. Après un moment d’absence, elle tourna la tête vers l’inconnu, l’air complètement ailleurs. Le doigt qui effleurait la fleur se retira doucement, avant qu’elle ne parle de nouveau, regardant le visage de l’inconnu.

« Les fleurs reflètent beaucoup de choses… qui m’appartiennent… »

C’était un peu une façon de définir ce qu’elle ressentait. Effectivement, cela pouvait porter à confusion, mais tant qu’elle-même savait de quoi elle parlait… qu’importe les autres, non ?
Son regard se reporta sur la rose rouge sang… le sang oui… cela lui rappelait cette fameuse scène qui se répétait sans cesse dans sa tête. Les flashs c’étaient dissipés, peut-être momentanément, mais elle pouvait souffler un peu. Quoique… elle ne dormait toujours pas, une peur l’envahissait la nuit, car tout n’est qu’obscurité. En effet, elle préfère la lumière à l’obscurité. On ne peut pas dire que cette préférence la tiens depuis toujours, seulement qu’elle s’est acquise lorsqu’elle s’est retrouver dans ce manoir. L’obscurité lui rappelle beaucoup trop de chose…
Les épines… caractérisent son fort caractère. Le fait qu’elle ne lâchait rien devant sa famille et aussi le fait d’avoir tué l’un d’entre eux. Ces épines pouvaient aussi représenter son cœur : tellement pur à l’intérieur… qu’à cause de ses épines, elle ne peut l’ouvrir à quelconque. Tout ça, la rose le représentait. Voyez donc ce que peut faire une seule fleur… sur le cœur d’une personne…

_________________
Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] 09021710
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Kurae Weiss

Kurae Weiss

Masculin Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 06/03/2009

Votre personnage
Âge: 21 ans
Côté coeur: Les plantes
Syndrome: Aucun, c'est un jardinier

Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Empty
MessageSujet: Re: Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]   Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Icon_minitimeDim 15 Mar - 18:12

La jeune fille, vu que c’en était une, il en était sur, ce trouvait être une inconnue pour lui, même s’il avait déjà vu des gens se promener dans le parc, elle, il ne l’avais jamais vu. Elle avait de longs cheveux noirs en tout cas, et avait cette particularité d’être pâle et assez mince. En réalité… Kurae ne la trouvait pas belle, de toutes façon, pour lui, aucun humain en ce monde ne valait la peine d’être complimenté, sauf Lucas Weiss qui était à présent mort. Autrefois il avait trouvé beau une autre personne, mais maintenant à quoi bon ? Son cœur avait été brisé par cette même personne et il s’était dit que l’amour ne servait à rien. Florence était morte, il l’avait tué, et point final.
Il reporta son attention vers cette fille, qui annonça juste un mot, ce pronom personnel vraiment personnel et à la première personne du singulier, et puis soudainement, cette fille toucha un peu la fleur, cette fleur que Kurae aimait tant. Et annonça juste en le regardant de ses yeux marrons foncés que les fleurs reflètent beaucoup de choses qui lui appartiennent. Quoi ? Kurae qui était naturellement intelligent finit par se dire dans sa tête, que cela avait certainement un rapport avec le passé de cette inconnue dont au final, il se contrefichait, ainsi, d’un air qui paraissait intéressé, touchant une rose qu’il aimait tant, qui avait cette couleur si particulière, il dit doucement, sans même prendre la peine de regarder la jeune femme.


- Oh, je vois.

A sa manière de toucher aussi délicatement la fleur, on voyait presque qu’il était jardinier, et puis ses mains étaient un peu âbimés et quasiment vertes, mais il aimait tellement sa, toucher les plantes, c’est comme s’il pouvait savoir ce que les fleurs ressentait, contrairement aux humains qu’il avait déjà compris depuis un bon bout de temps. Le jeune garçon aux lunettes regardait cette fleur rouge foncé, et fit un vrai sourire, celui qui ne s’adressait uniquement qu’aux plantes.

- Tu as l’air d’aller bien, tout comme tes sœurs…Vous êtes si jolies.

Et les roses rouges foncés ne répondirent rien, ne rosirent même pas au compliment du jeune garçon qui ne se rendait même plus compte de la présence de la jeune femme aux cheveux noirs tout près de lui. A quoi bon s’intéresser aux humains ? Il croyait tout savoir, mais ignoraient tellement de chose en réalité, même lui ! Déjà il ne regardait plus cette fille qui n’était plus rien pour Kurae. Touchant chaque rose, lui disant une à une un mot d’amour quasiment, touchant leur pétales, délicatement, comme si leurs vies en dépendait. Les fleurs étaient les seuls personnes en qui le jeune garçon pouvait à présent avoir confiance, et certainement cela ne changera jamais.

- Oh mais que vois-je ?

Et la fleur ne bougea pas, comme si elle souffrait quand le jeune garçon touchait à un endroit précis. Kurae venait de s’aperçevoir qu’il y avait du poison dangereux pour les humains, mais aussi dangereux pour cette fleur, sur la rose. Cela le révolta. Ainsi, sortant un petit « spray » il en mit sur la fleur, qui sûrement allait aller mieux bientôt. Puis, il retourna son attention vers cette fille…Qui… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina Wyllnusky
.
.
Mélina Wyllnusky

Féminin Nombre de messages : 139
Age : 28
Date d'inscription : 05/10/2008

Votre personnage
Âge: 19 ans il semblerait...
Côté coeur: Célibataire
Syndrome: de la peur

Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Empty
MessageSujet: Re: Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]   Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Icon_minitimeSam 11 Avr - 10:06

[hj: désolée pour le retard, en plus je ne te fourni pas un des plus beaux posts -- il est petit et j'en suis désolée ]


Le regard toujours figée sur cette rose, Mélina ne semblait plus être sur terre. Ses pensées reprenaient le dessus, à chaque fois d’ailleurs. Elle était très pensive, dès que quelque chose lui rappelait indirectement sa vie passé, elle se remettait à voir des scènes. Elle ne pouvait pas contrôler ses pensées, car ce qu’elle avait fait et ce qu’on lui avait fait restait gravé dans sa mémoire. Elle ne pourrait peut-être plus jamais espérer avoir une vie normale. D’ailleurs pourquoi l’avait-elle choisit ? N’avait-elle tout simplement pas assez subit ? Toujours ses mêmes questions… qu’elle s’était posées dès son arrivée ici. Elle repensa à Zachary. Il avait été tellement gentil… et elle tellement froide… mais comment faire pour redonner sa confiance à quelqu’un lorsqu’on savait déjà les conséquences que cela allait provoquer ? Dans tous les cas, elle avait été trahie… Par ses amis d’abord, mais le pire, c’était même par sa famille ! Peut-être était-ce pour ça qu’elle paraissait si froide et impassible, voire même insociable parfois.

Elle tourna la tête, pour regarder l’homme qui était un peu plus loin, s’occupant toujours des fleurs, comme si elle n’était pas présente. Elle aimait vraiment ce côté de sa personnalité, car elle n’aimait plus qu’on s’occupe d’elle. Mais le faisait-il inconsciemment ? Elle ne savait pas, mais elle ne l’avait jamais encore jamais rencontré. Il fallait dire qu’elle était ici que depuis quelques semaines seulement, et cela faisait longtemps qu’elle n’était pas sortit. Elle avait en effet beaucoup souffert de son arrivée ici. Elle n’avait jamais autant angoissée, surtout lorsqu’elle avait ses espèces de crises, d’où elle ne savait toujours pas l’origine… Mais elle se faisait quand même une idée… Zachary ne lui avait-il pas déjà donné la réponse ? Sûrement, mais pour le moment, elle ne souhaitait guère voir la réalité en face. Pourquoi ? Parce qu’elle ne voulait pas vivre avec ce symptôme toute sa vie, sinon, elle mettrait fin à sa vie. C’était d’ailleurs une hypothèse qu’elle étudiait chaque jour, et chaque fois qu’elle avait une crise. Elle aurait eu un couteau cette fois là… elle ne serait sûrement plus de ce monde…

Son regard se fit soudainement bien triste. Sa tête s’abaissa, regardant l’herbe, sans vraiment la voir. Elle était vraiment pitoyable, mais comment réagir dans ses conditions ? Tellement elle avait peur dans ses moments là, elle ne pouvait que penser à s’enfermer ou à sauter d’une fenêtre. Ces crises la rendaient folle, et elle ne se reconnaissait même plus ! Est-ce ce qu’ils cherchaient ? Le fondateur de ce manoir, cherchait-il vraiment à les faire devenir fou ? Elle se demandait d’ailleurs comment ils faisaient, ceux qui l’avaient récupérée, pour former un liquide, tel un virus. Parce qu’elle se souvenait de cette douleur… tellement intense dans son bras, et qui se propageait dans tout son corps. Comment ne pas l’oublier… ?

Elle redressa sa tête, stoppant ses pensées qui l’angoissaient plus qu’autre chose. Elle reposa son regard sur le jeune inconnu, puis ajouta


« Depuis quand êtes-vous ici ? Je ne vous ai encore jamais rencontré… »

« En tout cas, vous semblez aimer beaucoup plus les fleurs que les personnes… je me trompe ? »


Peut-être aurait-il mieux valut qu’elle se taise, mais au vue de la jeune femme, il avait du mal avec les relations humaines. Il ne l’avait pas caché, il s’intéressait beaucoup plus aux fleurs qu’à elle, à l’instant présent. Mais bizarrement, cela ne la préoccupait pas. Le fait qu’il se désintéresse d’elle, voire même qu’il l’ignore, cela voulait dire qu’elle n’était pas important. Tant mieux… car à chaque fois qu’elle faisait quelque chose dans le passé… elle était toujours suivit, de part chacun de ses mouvements. Cela la rassurait plus ou moins… elle était une femme banale, quoi demander de plus ?
Son regard recroisa celui de la rose devant elle. Effectivement, Mélina n’avait pas bougée de sa place. Perdue dans ses pensées… un fin sourire se déchiffra sur ses lèvres.

_________________
Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] 09021710
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shitamachi.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Empty
MessageSujet: Re: Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]   Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plantes et lui...ou eux ? [PV Mélina]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de l'utilisation des plantes...
» Livre sur les plantes médicinales
» Description des Plantes & des Maladies
» Plantes & Maladies
» Pour attacher les plantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agony :: Extérieur du Manoir :: Parc-
Sauter vers: